Chef d'entreprise, dirigeant non salarié, professionnel libéral, micro-entrepreneur... vous aussi vous pouvez faire financer votre formation, comme pour vos salariés ! Petit tour d’horizon des organismes à contacter et des conditions à remplir.

Plusieurs solutions de financement des formations existent tout dépend de votre statut social :

  • si vous êtes travailleur non salarié (TNS)

Vous cotisez obligatoirement à un fonds de formation patronal lors du paiement de vos cotisations URSSAF / RSI.

 

A noter : pour savoir quel est le fonds dont vous dépendez, regardez votre dernière « Attestation de versement URSSAF – Contribution au fonds d’assurance Formation des non-salariés ».

 

Il s’agit principalement de :

 

- l’AGEFICE (pour les chefs d’entreprise des secteurs du commerce, de l’industrie et des services).

 

Avec cet organisme, la prise en charge peut s’élever jusqu’à 1 200 euros par an (avec un plafond horaire de 50 euros/h). Vous choisissez librement votre formation, votre centre de formation... Il suffit de vous connecter sur le site de l’Agefice pour connaître la procédure et les conditions de financement, et de télécharger le formulaire de demande de financement : Cliquez ici

 

OU

 

- du FIF-PL (pour les professions libérales, sauf médecins).

Ici, les critères et les montants dépendent de votre activité (code NAF). Pour les connaître, rendez-vous directement sur le site www.fif-pl.fr.

 

A noter : en tant que TNS, vous pouvez aussi dépendre du FAF-PM (pour les médecins), du VIVEA (pour le secteur agricole) ou du SPP Pêche et Cultures Marines (pour le secteur de la pêche)

  • Si vous êtes artisan

Pour faire financer vos formations, vous pouvez vous adresser :

 

- aux conseils de la formation des Chambres Régionales des Métiers et de l’Artisanat, pour les actions de formation dans le domaine de la gestion et du développement des entreprises,

 

- au Fonds d’Assurance Formation des Chefs d’Entreprise Artisanale (FAFCEA) pour les actions de formations « métiers ».

 

La Chambre des Métiers finance en effet des formations dans les limites suivantes :

 

  • Formations courtes jusqu’à 28 heures : 40 euros/heure
  • Formations longues supérieures à 28 heures (maxi 120 heures) : 30 euros/heure
  • Formations de culture générale, langue et informatique : 40 euros/heure

 

A noter : ces prises en charge concernent les dirigeants artisans, et les micro-entrepreneurs du secteur artisanal.

 

  • Si vous êtes assimilé salarié

Le financement de votre formation dépend de l'OPCA (Organisme paritaire collecteur agréé), auprès de qui vous versez annuellement votre contribution formation (il en existe une vingtaine en France réparties selon les branches d’activité).

 

A savoir : Il existe également un Crédit d'impôt pour la formation des dirigeants d'entreprise. Cet avantage fiscal permet aux entreprises imposées d'après leur bénéfice réel de bénéficier d'un crédit d'impôt calculé sur les dépenses de formation de leurs dirigeants, quelles que soient leur activité (commerciale, industrielle, artisanale ou libérale) et leur forme juridique (entreprise individuelle ou société).

 

Le montant du crédit d'impôt est égal au nombre d'heures de formation (dans la limite de 40 heures) x le taux horaire du Smic en vigueur. Pour en savoir plus, adressez-vous à votre service des impôts des entreprises (SIE).