L’évolution des technologies permet désormais aux consommateurs de payer dans les points de vente sans avoir à sortir leur carte bancaire ou sans avoir à faire leur code de carte. Un plus pour les clients qui veulent gagner du temps et fluidifier leurs achats. Quelles sont les différentes options techniques, leurs avantages et leurs inconvénients ?

Les solutions de paiement sans contact se multiplient dans les points de vente, pour le plus grand confort de la clientèle. Mais toutes ne s’appuient pas sur les mêmes technologies.

En gros, deux systèmes différents de paiement dématérialisé sont possibles :

 

Dématérialisation : le paiement sans contact

- le terminal de paiement qui permet à vos clients de payer avec leur carte bancaire sans avoir à saisir leur code secret, simplement en apposant leur carte sur le terminal.

Ce système est réservé aux paiements de moins de 20 euros et convient donc bien aux achats habituellement réglés avec de la petite monnaie : baguette, paquet de cigarettes, ticket de bus…

Aujourd’hui, plus de la moitié des cartes bancaires en circulation sont compatibles avec ce système (pour la savoir, il suffit de vérifier qu’elles disposent du petit logo qui ressemble à un radar) et un tiers des boitiers chez les commerçants permettent de proposer ce moyen de paiement.

 

Pour vous, ce système apporte plusieurs avantages :

 

- le temps de transaction est plus rapide,

 

- la somme dépensée peut éventuellement être plus importante qu’avec un paiement en espèces,

 

- il y a moins de gestion d'espèces et donc de risque de vols,

 

- c’est un moyen de paiement supplémentaire qui rendra service à vos clients.

 

En revanche, une commission sur chaque transaction est due auprès de votre banque. Et il faut savoir que certains clients sont encore réticents à utiliser ce type de technologie par peur du manque de sécurité de la transaction.

 

Dématérialisation : paiement via votre téléphone mobile

Ce système, qui surfe sur la croissance des équipements mobiles, recouvre plusieurs réalités.

Il peut s’agir d’une application mobile qui permet de régler ses achats comme si le client était sur son ordinateur.

Ou bien de solutions de paiement intégrées par les constructeurs (Apple Pay, Samsung Pay) ou proposées par les opérateurs (Orange Cash), utilisant le système des objets connectés via la puce présente sur le téléphone.

Ici, pas de montant maximum d’achat autre que le plafond prévu avec une carte bancaire classique.

 

Là aussi, les avantages sont nombreux :

non seulement vous gagnez du temps et vous proposez un service supplémentaire à vos clients, mais la sécurité des transactions est élevée, un code de confirmation pour l'appli ou la réponse à un mail est même parfois nécessaire au client pour confirmer l’achat.

Reste tout de même qu’il faut vous équiper d’un lecteur de puce ou d’un boitier doté du système NFC (Near Field Communication, une technologie qui permet l’échange de données à une distance de quelques centimètres).

 

N’hésitez pas à vous renseigner auprès des différents prestataires pour bien comprendre les technologies proposées. Mais ne tardez pas trop à les appliquer car on parle déjà des futures solutions de paiement biométriques qui scannent les empreintes ou capturent les traits du visage !